Dévoilement des lauréats de la 19e édition des prix en arts et culture de la Montérégie

Culture Montérégie et ses partenaires sont très fiers de dévoiler les lauréats de la 19e édition des prix en arts et culture de la Montérégie. Cette soirée virtuelle et télévisuelle, qui s'est déroulée le 8 juin dernier, animée de main de maître par l'auteur-compositeur-interprète Émile Bilodeau, a permis de décerner quatre prix prestigieux et 16 000 dollars en bourses : Karoline Georges a obtenu le Prix du CALQ - Artiste de l'année en Montérégie, Kassandra Reynolds a remporté le Prix relève Culture Montérégie - La Fabrique culturelle, Nicolas Boulerice a décroché le Prix patrimoine Culture Montérégie et Rythâ Kesselring est la lauréate du Prix numérique Culture Montérégie - TVRS - Blimp Télé.

Vous pouvez écouter à nouveau le gala ici.

Encore une fois cette année, en raison de la pandémie et des mesures sanitaires, la soirée a été enregistrée dans les studios de Télévision Rive-Sud et diffusée simultanément sur TVRS et sur le site internet de Culture Montérégie. Outre le dévoilement des gagnants, les spectateurs ont eu droit à une performance de l'artiste originaire de la Montérégie, Alex Burger venu interpréter sa chanson Sweet Montérégie et à un vibrant hommage à notre nouveau membre honoraire André Michel pour sa grande contribution à la culture d'ici. Sous le thème, Soyons fiers de nos richesses culturelles en Montérégie, cet événement a été un moment privilégié pour remercier les artistes, auteurs, travailleurs culturels et partenaires pour leur contribution à la vitalité de la Montérégie. Soyons fiers de ces femmes et de ces hommes qui, grâce à leur talent, font rayonner la culture d’ici.

 

Prix du CALQ - Artiste de l'année en Montérégie : Karoline Georges (MRC des Maskoutains)

En 2021, Karoline Georges célébrera le 20e anniversaire de la parution de son premier roman La Mue de l’hermaphrodite (Léméac, 2001). Les dernières années ont été les plus lumineuses de son parcours de création. Ce prix vient souligner une carrière considérable et de très nombreuses reconnaissances prestigieuses.

« Un grand merci au CALQ pour cet honneur qui m'incite à poursuivre mes recherches littéraires liées au futur de l'humanité avec une approche qui amalgame science-fiction, philosophie, poésie et arts numériques. Je tiens également à remercier ceux et celles qui ont veillé à diffuser mon travail ici et ailleurs pendant la pandémie. »

- Karoline Georges

Le jury a souligné le brillant parcours littéraire de Karoline Georges. Mariant l'intime et la science-fiction d'une manière tout à fait unique, elle a raflé de nombreux prix au fil des ans. Son travail suscite sans contredit un grand engouement et chaque livre laisse ses lecteurs dans l'attente impatiente du prochain.

 

Prix relève Culture Montérégie - La Fabrique culturelle : Kassandra Reynolds (MRC de Brome-Missisquoi)

Passionnée depuis toujours par l’image, Kassandra Reynolds obtient son diplôme en photographie au Cégep de Matane en 2018. À travers les projets qui jalonnent ses études en terre gaspésienne, elle découvre une voie qui se consolidera au fil du temps pour devenir l’approche de la photographie qui lui tient à cœur : révéler l’humain à travers des rencontres avec des êtres d’exception dont elle capte le quotidien.

« J'aimerais remercier tous ceux qui m'encouragent depuis le début de mon parcours que ce soit mes amis, mes professeurs et ma famille. Ce prix va m'aider grandement pour la suite de ma carrière. »

-  Kassandra Reynolds

Le jury a mentionné qu'elle avait une quête magnifique en tant que photographe, celle de documenter et de conserver notre humanité vouée à disparaître. Il a été attiré par sa vision sur sa communauté et la beauté de ses compositions photographiques.

 

Prix patrimoine Culture Montérégie : Nicolas Boulerice (MRC de la Vallée-du-Richelieu)

Cinq ans après la sortie de l’album solo Maison de bois, Nicolas Boulerice (aussi membre du groupe Le Vent du Nord) signe le deuxième volet de son triptyque avec Maison de pierres – Confiné aux voyages. Un album de 13 complaintes traditionnelles accompagnées d’autant d’ambiances sonores captées à Saint-Antoine-sur-Richelieu. L’enregistrement a eu lieu cet été dans l’église du village, patrimoine bâti de grande valeur et maison de pierres de l’album.

« Je veux prendre quelques minutes pour dire un grand merci à la pandémie. Cela m'a permis d'avoir du temps pour cueillir des chansons de chez nous, de capter les sons de Saint-Antoine-sur-Richelieu et de pouvoir l'enregistrer dans l'église du village. Merci infiniment. »

-  Nicolas Boulerice

Le jury a apprécié le contenu et la recherche du projet. De plus, il a tenu à souligner l'importance de l'implication des citoyens et la mise en valeur du territoire dans ce projet.

 

Prix numérique Culture Montérégie - TVRS - Blimp Télé : Rythâ Kesselring (MRC d’Acton)

Rythme Textiles est un projet de recherche création qui analyse le potentiel sonore du travail textile en relation avec le rythme de travail de l’artisan. Le projet est composé de deux tissages de 3.5 mètres de long; le premier est muni de capteurs de lumières ainsi que de haut-parleurs textiles composés d’une spirale de fil d’argent et d’un aimant intégré au tissage. Le deuxième utilise des stratégies de structure pour représenter le mouvement du rythme de travail telle une partition graphique inspirée de Iannis Xenakis ou John Cage.

« Un grand merci à tous ceux qui m'ont aidé dans la réalisation de mon projet. La Maison des métiers d'arts du Québec, l'Université Concordia, la MRC d'Acton et mes deux professeurs qui m'ont appris tout ce que je sais en électronique et sonorisation. »

-  Rythâ Kesselring

Le jury a mentionné unanimement qu'il aimerait recevoir plus de projets comme celui de Rythâ. Elle valorise le geste patrimonial de tisser et le rend numérique. Il a également apprécié la liaison de deux univers improbables en donnant à l'art numérique, une matérialité.

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email