22e édition

Soirée des prix en art et culture de la Montérégie

Culture Montérégie et ses partenaires sont heureux de vous annoncer les finalistes de la 22e édition des prix en art et culture de la Montérégie. Les gagnants seront dévoilés lors d’un événement qui sera présenté le mardi 14 mai 2024 à 17 h 30 au Centre socioculturel Alphonse Lepage de Brossard.

Pour assister à la soirée des prix en art et culture de la Montérégie, une réservation est obligatoire en raison des places limitées. L’événement est gratuit. Un cocktail ainsi que des petites bouchées seront offerts.

Déroulement
17 h 00 : Accueil des invités
17 h 30 : Début de la soirée des prix en art et culture de la Montérégie
18 h 45 : Réseautage après événement
20 h 00 : Fin de l’événement

EXEMPLE D’UN TEXTE

Culture Montérégie ainsi que ses partenaires sont heureux de vous inviter, en personne, à la 20e édition de la soirée des prix en arts et culture de la Montérégie. La soirée des prix sera présentée le jeudi 5 mai 2022 à 18h (ouverture des portes à 17h15) au Cabaret d’Albert de la Salle Albert-Dumouchel à Salaberry-de-Valleyfield. À cette occasion, quatre prix seront décernés en collaboration avec nos partenaires, le Conseil des arts et des lettres du Québec, Télé-Québec, TVRS et Blimp Télé, afin de récompenser le talent de notre territoire.

Les places étant limitées, même si l’événement est gratuit, une réservation est obligatoire afin de participer en personne. Un cocktail ainsi que des petites bouchées seront offerts dès 17h30.

Notons que l’événement sera rediffusé en ligne le lundi 9 mai 2022 à midi. 

À cette occasion, quatre prix seront décernés en association avec nos partenaires, le Conseil des arts et des lettres du Québec, Télé-Québec et TVRS, afin de récompenser le talent issu de la Montérégie. De plus, en collaboration avec l’Association des auteurs de la Montérégie, deux prix en littérature seront décernés afin de souligner le talent d’auteurs d’ici. Un montant de 18 000 dollars sera octroyé en bourses lors de cette soirée.

Notons que cet événement est un moment privilégié pour souligner et remercier les artistes, auteurs, travailleurs culturels et les différents acteurs pour leur contribution à la vitalité de la Montérégie. Soyons fiers de ces personnes qui, grâce à leur talent, font rayonner la culture d’ici.

EXEMPLE DE TEXTE

Au cours de cet événement en présentiel quatre prix seront décernés : le Prix du CALQ – Artiste de l’année en Montérégie, le Prix Relève Télé-Québec – Culture Montérégie, le Prix Patrimoine Culture Montérégie et le Prix Numérique TVRS – Blimp Télé – Culture Montérégie. Un montant de 16 000 dollars en bourse sera octroyé lors de cette soirée. De plus, nous profiterons de ce moment pour rendre hommage à notre nouvelle membre honoraire Andrée Bouchard (MRC du Haut-Richelieu) pour sa grande contribution à la culture d’ici. Outre le dévoilement des gagnants, vous aurez droit à plusieurs performances d’artistes de la Montérégie. 

Sous le thème, Regardons fleurir avec fierté les arts et le patrimoine en Montérégie, cet événement est un moment privilégié pour remercier les artistes, auteurs, travailleurs culturels et les différents acteurs pour leur contribution à la vitalité de la Montérégie. Soyons fiers de ces femmes et de ces hommes qui, grâce à leur talent, font rayonner la culture d’ici.

N.B. La rediffusion de la remise des prix sera disponible sur le site internet de Culture Montérégie et sur nos réseaux sociaux le lundi 9 mai 2022 dès midi.

Déroulement

17 h 00 : Accueil des invités
17 h 30 : Début de la soirée des prix en art et culture de la Montérégie
18 h 45 : Réseautage après événement
20 h 00 : Fin de l’événement

Prix du CALQ – Artiste de l’année en Montérégie

Littérature et conte

Appel de candidatures :
à venir

Décerné par le Conseil des arts et des lettres du Québec depuis 2003, ce prix, assorti d’une bourse de 10 000 $ et d’un portrait vidéo réalisé par l’équipe de La Fabrique culturelle, fait rayonner l’excellence artistique en Montérégie et appuie des créateurs et créatrices dont les réalisations et le parcours se distinguent.

Léa Clermont-Dion, autrice, documentariste et chercheuse affiliée à la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents, explore les racines de la haine envers les femmes dans son travail. En 2022, elle co-réalise Je vous salue salope avec Guylaine Maroist, dénonçant la misogynie en ligne, projeté dans plusieurs festivals. En 2023, son documentaire Janette et filles retrace le parcours féministe de Janette Bertrand, récoltant des prix prestigieux. Son livre “Porter plainte” s’inscrit dans la lignée de son documentaire, offrant une réflexion sur le mouvement #MeToo et la justice. À travers des ateliers sur le consentement et la prévention des crimes sexuels, son engagement local contribue à sensibiliser la communauté et à promouvoir des changements sociaux et judiciaires dans la région de la Montérégie.

(Crédit photo : Justine Latour)

En 2023, la carrière d’Andréane Frenette-Vallières en tant qu’autrice a connu un succès exceptionnel avec la publication de son livre Tu choisiras les montagnes. Elle a promu l’ouvrage dans plusieurs festivals et salons du livre, remportant une bourse de création et une bourse de déplacement. Son livre, lié au mont Saint-Hilaire, aborde les thèmes de la violence conjugale et du retrait en nature. Il a été récompensé par plusieurs prix prestigieux, marquant ainsi une reconnaissance significative pour son travail. Ses œuvres précédentes ont également été bien accueillies, bénéficiant de critiques élogieuses. Impliquée dans sa communauté, elle anime des ateliers d’écriture et puise son inspiration dans la Montérégie, affirmant ainsi son identité artistique. Être nommée Artiste de l’année constituerait pour elle un tremplin significatif, lui permettant de saisir de nombreuses opportunités de rayonnement pour son travail, à l’intérieur et à l’extérieur de la Montérégie.

(Crédit photo : La Janvier)

Michel Jean est un écrivain, un chef d’antenne et un journaliste d’enquête primé et apprécié du public québécois. Après ses études, il a travaillé à Radio-Canada et, depuis 2005, on le retrouve à TVA. Il a écrit douze livres, dont les ventes s’élèvent à plus de 380 000 exemplaires au Québec. En plus d’avoir participé à plusieurs collectifs, il a dirigé deux recueils de nouvelles mettant de l’avant des voix autochtones: Amun, paru à l’automne 2016, et Wapke, publié en mai 2021, qui ont tous deux étés vendus en langue anglaise (Exile Editions) et en langue allemande (Wieser Verlag). Dans son ouvrage, Atuk, elle et nous, réédité en 2021, il s’exprime pour la première fois sur ses racines autochtones. Sorti au Québec en 2019 et en France en 2020, Kukum, qui rend hommage à son arrière-grand-mère, a été le roman le plus vendu au Québec en 2021 et le deuxième en 2020. Michel Jean est innu de Mashteuiatsh et ses origines autochtones résonnent dans plusieurs de ses écrits.

(Crédit photo : Julien Faugè)

Prix patrimoine Culture Montérégie

Appel de candidatures :
à venir

Décerné depuis 2008, ce prix, assorti d’une bourse de 1 000 $, vise à mettre en lumière la richesse du patrimoine partout dans la région. La Montérégie se situe au troisième rang au Québec en ce qui a trait au nombre d’immeubles et de sites patrimoniaux, de musées et de centres d’interprétation. Il est essentiel de saluer les initiatives qui permettent aux citoyens de s’approprier l’histoire et le patrimoine de la région.

Outre les trois finalistes, le jury a tenu également à souligner un coup de cœur pour le projet Bande dessinée extérieure sur l’évolution de la glace de Jessica Ruel (MRC de La Haute-Yamaska).

Le projet Vision du passé est une collaboration entre l’école secondaire de premier cycle Docteur-Alexis-Bouthillier et le musée du Haut-Richelieu à Saint-Jean-sur-Richelieu. Les 80 élèves du profil-arts de l’école ont reçu la mission de la mairesse, Madame Andrée Bouchard, de constituer une capsule temporelle mettant en valeur le patrimoine bâti du Vieux-Saint-Jean. Pendant les huit mois de création, les élèves ont ainsi capturé l’essence du Vieux-Saint-Jean à travers différents médiums en collaboration avec plusieurs artistes et historiens locaux. Le point culminant du projet est prévu dans 19 ans au musée du Haut-Richelieu, car la capsule temporelle sera ouverte lors du 375e anniversaire de la ville en 2041.

Le projet Métiers et Traditions sur la route ! a vu le jour en 2022 et se déroule jusqu’en 2024 avec une programmation différente d’année en année. Il s’agit d’un projet en deux volets distincts, mais reliés entre eux, soit un répertoire des porteuses et porteurs de traditions de la Montérégie et une tournée estivale dont l’objectif est la mise en valeur, le rayonnement et la rencontre avec le grand public des porteurs répertoriés. Le répertoire et la tournée des porteurs de traditions visent à développement un sentiment d’appartenance régionale en mettant en lumière les savoir-faire et l’expertise de nos artistes, artisans et producteurs agroalimentaires. Avec ce projet, Métiers & Traditions poursuit sa mission et amène la communauté à prendre conscience de la richesse actuelle du patrimoine culturel immatériel sur son territoire.

Le projet prend la forme d’un livret de rallye historique de 27 pages qui vient s’inscrire dans la Collection Rallyes historiques, une importante initiative vouée à la mise en valeur du patrimoine dans le Haut-Richelieu et comptant désormais sept parcours ludiques. Ces rallyes dédiés à la démocratisation de l’histoire proposent de venir à la rencontre du patrimoine différemment. Véritable voyage à travers le temps, ce nouveau rallye s’intéresse aux événements charnières qui ont jalonné les Insurrections patriotes dans le Haut-Richelieu. Plus spécifiquement, il s’attarde au récit biographique d’une dizaine de patriotes incontournables ayant évolué dans le Haut-Richelieu ainsi qu’aux lieux phares de notre région liés aux Insurrections.

Prix relève Télé-Québec / Culture Montérégie

Appel de candidatures :
à venir

Décerné depuis 2006, ce prix, assorti d’une bourse de 2 000 $, de la réalisation d’un portrait vidéo réalisé par l’équipe La Fabrique culturelle, d’un perfectionnement du Service de formation continue de Culture Montérégie et d’une rencontre de services-conseils personnalisés, vise à témoigner de l’excellence du travail d’un ou une artiste ou d’un collectif d’artistes de la relève montérégienne. C’est également une façon de favoriser le soutien à la carrière chez les artistes de 18 à 35 ans et de contribuer à leur reconnaissance. 

Fanie Demeule entretient une passion pour la littérature depuis son enfance, rédigeant son premier roman à l’âge de onze ans. Elle obtient un doctorat en études littéraires à l’UQAM après un parcours au cégep en profil lettres et un baccalauréat en scénarisation et création littéraire à l’UdeM. Son premier roman, Déterrer les os, issu de son mémoire de maîtrise, est adapté au théâtre et au cinéma, et récompensé avec plusieurs prix. Suivent d’autres succès, dont Roux clair naturel et Mukbang, explorant respectivement des thèmes variés tels que l’autofiction et la science-fiction. Sa démarche, toujours en évolution, explore des thèmes universels avec une approche innovante, faisant d’elle une figure remarquable dans le paysage littéraire québécois.

Enfant de la Montérégie, Philippe Gauthier a parcouru plusieurs villes de la région au fil de son enfance. Son cheminement artistique a débuté à l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe, où il a développé sa pensée théâtrale et son désir d’être un artiste-créateur. Inspiré par les transitions de l’enfance à l’âge adulte, il a exploré ce thème dans ses créations théâtrales, notamment avec la production Cour d’école en 2019. Co-fondateur du Théâtre de la Pièce cassée, il s’engage à monter des œuvres qui défient les normes établies et à découvrir de nouvelles dramaturgies. Son exploration de l’enfance s’est poursuivie avec L’Âge du consentement, une pièce abordant les enjeux de protection des enfants. Pendant la pandémie, il a dirigé des projets visant à apporter le théâtre aux jeunes, mettant en scène des spectacles en plein air pour stimuler leur créativité. Son approche théâtrale, humble et imaginative, s’inspire de l’enfant qui crée avec liberté et passion.

François-Félix Roy, originaire de la Montérégie, développe une démarche artistique intimiste axée sur l’exploration du matériel traditionnel québécois. Son style délicat se caractérise par des arrangements subtils à la guitare, mettant en valeur la voix et le texte. Il réinvente également des airs instrumentaux pour la danse, tout en préservant leur essence. Son travail met en lumière la chanson traditionnelle dans un contexte épuré, favorisant une écoute attentive des paroles et des mélodies. Son premier album solo, Peines perdues, parut en 2023, témoigne de son engagement en tant que compositeur, arrangeur et interprète dans le style traditionnel. Il a également réalisé plusieurs collaborations artistiques, tant interdisciplinaires qu’internationales, explorant de nouveaux métissages culturels, notamment avec le groupe colombien Raiz Viva. Cette initiative vise à créer des ponts entre la communauté québécoise et les différentes communautés latino-américaines installées au Québec.

Prix numérique TVRS / Culture Montérégie

Appel de candidatures :
à venir

Décerné depuis 2020, ce prix, assorti d’une bourse de 3 000 $, vise à souligner l’excellence d’une œuvre, d’une initiative ou d’un projet numérique réalisée par un artiste, un collectif d’artistes, un organisme culturel, une municipalité, une MRC,ou une entreprise créative de la Montérégie. Il vise également à mettre en valeur l’existence d’une pratique numérique innovante et vivante en Montérégie.

TRËMA est une installation artistique qui marie l’intelligence artificielle à la créativité humaine. Au cœur du festival, cette structure gigantesque invite les festivaliers à devenir les compositeurs d’une symphonie numérique. Un agent artificiel sert de cerveau numérique à TRËMA. Il apprend des humains en recevant leurs retours sous forme de feedback positif ou négatif. Ls festivaliers peuvent ainsi orienter l’argent en donnant leur avis sur leurs ambiances musicales et les visuels proposés. Grâce à une approche d’apprentissage par renforcement, l’agent artificiel s’adapte en temps réel en fonction des préférences des festivaliers. La symphonique résultante est une expérience immersive qui fusionne les talents créatifs avec les capacités évolutives de l’intelligence artificielle.

(Crédit photo : Patrick Séguin)

Composé de 18 volets, POIESIS est une œuvre numérique de Karoline George qui entrelace 80 images, 8 boucles vidéographiques, 8 sculptures 3D accessibles en réalité virtuelle et plus de 10 000 mots. Ce projet hybride s’intéresse au numérique à la fois comme outil, lieu de diffusion et thématique de création. Alliant littérature, photographie visuelle, vidéo, photogrammétrie, intelligence artificielle, modélisation 3D et art audio, POIESIS met en lumière le processus artistique et littéraire actuel de Karoline Georges.

Vibrations sur fibres 23 est un projet d’œuvre-installation renouvelant le langage plastique de l’artiste Paulette-Marie Sauvé dans une vision de l’expression artistique numérique inspirée de sa série d’œuvres créées avec des composantes microélectroniques. Dans le cadre de ce projet, l’artiste a travaillé sur plusieurs étapes pour préparer le métier TC2 Jacquard pour le tissage d’une série de tissus créés avec des fibres optiques et un circuit électronique intégrant des microcontrôleurs et des lumières LED pour produire des effets cinétiques. Les motifs tissés sont des dessins créés par l’artiste qu’elle a ensuite transformés dans un logiciel pour réduire chaque dessin à deux couleurs, noir et blanc, pour en faire un fichier de format BMP en code binaire. Chaque fichier est envoyé dans le logiciel du métier TC2 Jacquard. Ces tissus sont encadrés individuellement pour l’assemblage du circuit électronique derrière chaque œuvre, reliant les fibres optiques animées par des microcontrôleurs électroniques que l’artiste a programmé avec l’application Python pour rendre cette œuvre-installation interactive, en réagissant aux sons créés par les visiteurs.

(Crédit photo : Jean-Michel Naud)

Prix Arlette-Cousture de l’Association des auteurs de la Montérégie

Fiction adulte

Appel de candidatures :
à venir

Décerné depuis 1999, ce prix, assorti d’un montant de 1 000 $, vise à souligner l’excellence d’un roman, une nouvelle, un récit ou un conte de fiction adulte. Il vise également à mettre en valeur le talent des auteurs et autrices de la Montérégie.

Voici un livre envoûtant, tant par la maîtrise de l’écriture que le traitement profond et pertinent du sujet. Les joies d’une vie simple y sont abordées par une trame narrative dense et rythmée, dans un style poétique qui n’a rien d’hermétique. Ce petit bijou littéraire enveloppe, transporte et nourrit la réflexion, longtemps après la dernière page.

Amélie Hébert nous offre un recueil aux nouvelles uniques, mais complémentaires. À l’aide d’une plume juste et intelligente, elle dépeint un univers original sillonnant les liens, parfois conflictuels, parfois tendres, entre animaux et humains. Elle nous invite, avec habileté, à explorer des zones contrastées entre la douceur et le tragique.

(Crédit photo : Marie-Ève Dion)

Ce recueil de nouvelles de Serge Labrosse témoigne d`une belle maîtrise du genre. Ses courtes histoires mettent en scène une galerie de personnages, ordinaires ou pas, et nous fait entrer d’emblée dans leur univers où se côtoient destin, fatalité et, souvent, cruauté. L’écriture est concise et efficace, le style mordant.  On prend plaisir à attendre les chutes, souvent surprenantes.  

Prix Bernadette-Renaud de l’Association des auteurs de la Montérégie

Fiction jeunesse

Appel de candidatures :
à venir

Décerné depuis 1999, ce prix, assorti d’un montant de 1 000 $, vise à souligner l’excellence d’une fiction jeunesse. Il vise également à mettre en valeur le talent des auteurs et autrices de la Montérégie.

Par son approche douce et réaliste, Linda Amyot nous touche. « Le voyage à l’envers » porte sur le deuil et l’adoption, et il se lit comme si on entrait dans un tableau illustrant un paysage invitant. L’écrivaine possède cette habileté de suggérer des images fortes, comme ce fameux chandail rouge réconfortant qui nous enveloppe tout au long de son récit. Les lecteurs se reconnaîtront assurément dans ce livre coup de coeur et par l’entremise du personnage de Laura.

(Crédit photo : Jacques Frenette)

C’est l’originalité de l’univers fantastique créé par Josée Bournival qui a charmé les membres du jury. Les jeunes s’identifieront facilement à Zalou et, au fil de ses aventures, découvriront plusieurs valeurs importantes : l’empathie, l’entraide, l’amitié, la confiance, l’estime de soi et l’ouverture à l’autre.

 

(Crédit photo : Karine Audet)

Pourquoi une employée du terminus central achète-t-elle des billets pour accompagner une dame vers une destination improvisée? Le jury est unanime. Il s’agit d’un voyage où la magie opère. De plus, l’autrice a prévu une version courte pour répondre à tous les publics.improvisée? C’est le début d’une aventure fantastique originale.

Formulaire d’inscription
22e édition des prix en art et culture de la Montérégie

1-inscription-22-soiree-prix-art-culture-monteregie

Infolettres

Afin de recevoir les dernières nouvelles concernant Culture Montérégie, nous vous invitons à vous inscrire à nos différentes infolettres : https://culturemonteregie.qc.ca/infolettre/.

Êtes-vous membre de Culture Montérégie ?

Nous vous invitons à devenir membre de Culture Montérégie. Travaillons ensemble pour améliorer les conditions socioéconomiques et de pratique des artistes en Montérégie. Votre adhésion contribue à donner du poids et des arguments pour faire avancer la cause de la culture d’ici : https://culturemonteregie.qc.ca/section-membres/.