Spectacles en direct sur le Web : plusieurs questionnements

Quand nous réfléchissons aux spectacles en direct sur le Web, rapidement la liste des considérations techniques et technologiques s’impose. Quels sont les équipements nécessaires pour la captation ? Quelle plateforme utiliser pour la diffusion ? Comment gérer les accès payants ?

L’artiste se voit du même coup dans l’obligation de porter plusieurs chapeaux : technicien de scène, caméraman, diffuseur et producteur. Sans oublier qu’il doit s’occuper de la promotion et de la vente des billets. Parfois, il répond même aux commentaires en direct sur Facebook. Pendant qu’il accumule ces « toutes autres tâches connexes », il y a un grand oublié, le spectacle lui-même.

Un spectacle en ligne ne peut pas être exactement le même que s’il est présenté en salle devant public. Celui-ci doit être adapté pour deux principales raisons. D’abord, l’artiste doit éviter d’avoir l’impression de jouer devant une salle vide dont on n’entend que l’écho et aucun applaudissement. Deuxièmement, il faut offrir une plus-value au spectateur pour qu’il vive une expérience différente. Cette valeur ajoutée est l’élément clé d’un spectacle en ligne réussi.

Dans ce contexte, la SPEC du Haut-Richelieu, en collaboration avec Culture Montérégie, lancera sous peu un appel pour une résidence d’artiste de trois jours qui lui permettra d’adapter un spectacle afin qu’il soit diffusé en ligne. Au cours de cette résidence, l’artiste, le groupe d’artistes ou la troupe aura l’occasion d’explorer et de répéter l’adaptation d’une œuvre déjà existante avec l’assistance d’une équipe technique professionnelle et dans de véritables conditions scéniques et de diffusion. La résidence culminera avec la présentation du spectacle en direct le 16 décembre prochain. 

Christian Laramée
Agent de développement numérique

 

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email