Dévoilement de l’étude Importance économique du secteur culturel en Montérégie

Culture Montérégie, avec la collaboration de Tourisme Montérégie, est fier de rendre publique l’étude Importance économique du secteur culturel en Montérégie. Cette étude, réalisée par la firme KPMG, met en lumière des données économiques précises et récentes sur le secteur culturel montérégien en plus de présenter différents enjeux pour son développement, dont la sous-représentation de la Montérégie en ce qui a trait aux investissements financiers en culture faits par l’administration publique québécoise.

Notons d’abord que le secteur culturel comprend 5 215 emplois directs à temps complet — chiffre relativement conservateur, puisque nombre d’artistes et de travailleurs culturels œuvrent à temps partiel ou à forfait, et sont absents des calculs. Et pour la seule année 2019, les retombées engendrées ont été de l’ordre de 427 M$, dont 329 M$ en valeur ajoutée ici en Montérégie. Cette activité représente 38,3 M$ en recettes d’impôt et de taxation pour les gouvernements québécois et canadien.

Or, la Montérégie se retrouve au dernier rang parmi toutes les régions du Québec quant à l’investissement en culture par habitant de l’administration publique québécoise. Cet investissement n’est que de 24 $ par habitant, soit 88 % de moins que la moyenne nationale qui est à 203 $… En comparaison, Québec reçoit 629 $ par habitant et Montréal 458 $. En même temps, notre région connaît une croissance soutenue du nombre de ménages de 5,9 % depuis 2016. Ce déficit considérable est donc en augmentation tandis que le besoin pour une offre culturelle est en croissance.

L’étude montre également l’impact de notre proximité avec le pôle culturel montréalais. Les données démontrent que beaucoup d’artistes et de travailleurs culturels résidant en Montérégie travaillent en dehors de la région. En effet, 71 % des travailleurs du secteur culturel quittent la Montérégie pour leurs activités professionnelles, alors que c’est le cas pour seulement 37 % des travailleurs des autres secteurs économiques. Comment garder ces talents ici ? Les gens partent, souvent à Montréal, parce qu’il manque ici d’infrastructures adéquates, d’ateliers, de programmes, de mesures de soutien, d’aménagements publics.

La culture et l’identité régionale sont intimement liées et constituent un puissant vecteur de développement et d’attractivité touristique. « Pour l’industrie touristique de la Montérégie, le déploiement d’une activité culturelle dynamique et prospère contribue à l’offre de la destination en renforçant l’identité du territoire et à sa différenciation.  Nous voyons un intérêt à ce que les créateurs et les artistes aient de plus en plus accès à des infrastructures de qualité dans notre région afin de générer encore plus d’activités », soutient Mario Leblanc, directeur général de Tourisme Montérégie.

« Il est question ici de beaucoup plus que d’investissements financiers. Pour réussir le pari que nous tenons, il faut inviter la culture autour de la table lors des prises de décisions, qu’on parle d’aménagement du territoire, de transport collectif, de tourisme ou de développement économique. Les artistes et les travailleurs de la culture doivent être partie prenante de notre avenir pour faire en sorte que la Montérégie valorise pleinement l’immense richesse de son territoire. Investir en culture, c’est investir dans chacun de nous parce que la culture locale, c’est vital », conclut Nancy Bélanger, directrice générale de Culture Montérégie.

 


 

Pour consulter l’entièreté de l’étude, veuillez cliquer sur le lien suivant :

https://culturemonteregie.qc.ca/publication/importance-economique-du-secteur-culturel-en-monteregie/

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email