Votre organisme pourrait remporter une bourse de 10 000$

Faites comme la Société du Musée du Grand Châteauguay et tentez votre chance aux BIEC!

Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif (BIEC)

Date limite : 3 novembre

Nous avons demandé à la directrice générale de la Société du Musée du Grand Châteauguay, Karine Landerman, de partager son expérience avec les Bourses d’initiative en entrepreneuriat collectif.

Quel a été le projet financé?

Accès coulisse – un musée pour les jeunes est un concept motivé par nos liens avec le milieu scolaire. Lors de nos présentations devant les classes, les enfants posent toujours beaucoup de questions sur les professions muséales. Les enfants sont captivés par les métiers de technicien en muséologie et de muséologue dont une portion importante du travail est la conservation de la collection du musée. La réserve suscite grandement l’intérêt. Nous avons donc eu l’idée de la rendre accessible aux jeunes. Pour ce faire, il fallait adapter l’espace et l’aménager de façon à recevoir des visiteurs. La bourse nous a permis d’améliorer notre infrastructure grâce à l’achat d’équipement et d’ameublement.

Comment votre projet répond-il au critère voulant favoriser la pérennité et l’autonomie financière de l’organisation?

Ce projet nous permet d’offrir un nouveau service éducatif et d’en retirer des revenus. Accès coulisse – un musée pour les jeunes propose une expérience immersive au cœur de la réserve du musée et un jeu de rôle puisque les jeunes sont invités à jouer au muséologue le temps de leur visite. Avec cette activité, nous allons rejoindre davantage d’écoles et nous serons en mesure d’accueillir plus de groupes.

Quel est l’investissement en temps et ressources pour compléter la demande

Les BIEC ont vraiment été pensées pour nous faciliter la vie. Le formulaire est simple et le programme est souple. Comme exemple, il est possible de déposer un échéancier générique avec une date butoir plutôt qu’un calendrier serré et détaillé de notre planification. Notre demande complétée tenait en 1500 mots!

Le plus grand effort est de penser le projet, mais si ce dernier est déjà bien développé, il suffira au maximum d’une journée pour remplir le formulaire.

Des défis rencontrés?

Le plus grand défi est sans aucun doute la mobilisation. Notre réseau est diversifié, mais notre public le plus fidèle préfère les communications traditionnelles. L’utilisation des outils numériques n’est pas acquise pour notre clientèle, alors que la mobilisation passe surtout par les réseaux sociaux.

L’adhésion au projet par nos membres s’est faite rapidement puisque ce dernier répondait à un besoin. Notre communauté était consciente de l’impact positif de la réalisation de ce projet pour le musée et sa clientèle. Si l’adhésion au projet a été facile, il a par contre fallu un grand effort de rappel pour que l’enthousiasme de notre réseau se traduise en nombre de votes.

Un mot de la fin pour encourager le lecteur à saisir l’occasion offerte par les BIEC?

La bourse a été un véritable levier pour le musée! Elle a agi comme bougie d’allumage et nous a permis de soulever d’autres partenariats. Une bourse de 5 000$ qui se traduit par la réalisation d’un projet qui vaut, dans le réel, près de 30 000$.

Lien vers  l’appel de projets pour les BIEC

(Photo gracieuseté la Société du Musée du Grand Châteauguay)

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email